QUELLE EST NOTRE HISTOIRE ?

Si les 1ères Foulées en Montagne Noire ont eu lieu en 1987, sur un parcours de 25km qui reliait 5 villages de notre territoire (Saissac, Lacombe, Les Martys, Caudebronde et Cuxac), elles se greffaient sur les courses pédestres de Cuxac-Cabardès avec des épreuves pour enfants et la  désormais célèbre Course Charcutière qui avaient vu le jour le 13 août 1983. Cuxac comptant à cette époque 2 charcutiers réputés, l’un des objectifs de la course était de promouvoir leurs produits en faisant aux concurrents une large distribution de jambons, saucissons, pâtés de toutes sortes. L’année suivante offrait même un cochon au vainqueur Yvan Olinyk. Cette course en sera donc cette année à son 34ème anniversaire, ce qui en fait la plus ancienne course pédestre audoise organisée à ce jour.
 

En 1987 donc, aux courses organisées sur la commune de Cuxac l’après-midi, s’ajoutait le matin les 1ères Foulées en Montagne Noire, sur les communes citées plus haut. Qui aurait pu penser que cette manifestation majeure des courses hors-stade audoises fêterait son 30ème anniversaire en 2018 ? (2 éditions sont manquantes, en 2005 et 2006).
 

Le but de cette grande épreuve, outre son indéniable aspect sportif, était de faire connaître certaines richesses patrimoniales et touristiques de notre territoire, participant ainsi au développement de ce coin de la Montagne Noire.
 

Les premières éditions avaient la particularité de concerner les coureurs à pied mais également une épreuve d’endurance équestre organisée par le centre équestre de Cuxac, alors géré par l’ASPTT de Carcassonne. Ceci explique le logo très original créé à cette époque, sur lequel on voit des jambes de coureur associées aux pattes avant d’un cheval. Ce logo a ensuite été modifié et complété par une partie d’un vélo puisqu’une épreuve de « run and bike » fait maintenant partie du programme de la journée.
 

Quelques vainqueurs venus de loin :
 

  • 1992 : Rudolf Csikos (Hongrie)

  • 1993 : Attila Kosma (Hongrie)

  • 1995 : Alexandre Lotov (Russie)

  • 1996 : Igor Konichev (Russie)

  • 1998 et 2001 : Alexandre Antropov (Russie)

  • 1999 : Léontev (Russie)

  • 2002 : Hassane Baali (Algérie)
     

Féminines :
 

  • 1990 : Iveta Szalaiova (Hongrie)

  • 1998 : Nathalia Solomiskaya (Russie),

  • en 1999 : Ludmila Smirnova (Russie) et en 2002 Véra Soukhova
     


 

Année après année, la couverture du dépliant des Foulées témoigne de cette belle aventure
sportive et humaine

​Mais aussi des champions régionaux : Jean-Luc Cantalou (Toulouse) en 1991, Christian Revel en 2000, Xavier Riba (Narbonne) en 2003, 2004 et 2005
 

Nicole Crambes ((1992) et Rosy Missène (1995) de l’ASCarcassonne, Catherine Boulet (2001, 2003) et Rosa Gangloff  (2009, 2010, 2012) de Narbonne
 

Les marcheurs s’invitent à la fête :
 

En 92, une épreuve de marche est créée sur le parcours des 25 km. Les locaux s’y sont souvent illustrés avec les victoires d’Angeline Bonhomme, Jeanine Grenier, Romain Gleizes plusieurs fois vainqueur, ou encore Gilbert Picq.
 

En 2010, elle sera remplacée par une marche touristique (sans classement), dont le parcours (14 à 16 km) change tous les ans, avec un départ donné d’un village de la Montagne Noire et arrivée à Cuxac-Cabardès.
 

Quelques anecdotes :
 

*En 1993, le Hongrois Attila Kosma arrive en stop à Cuxac pendant la nuit précédant la course. La veille, il a participé à la course mythique Marvejols-Mende. Un organisateur l’amène au départ à Saissac. Quelques heures après, il franchit la ligne d’arrivée en vainqueur.

*2003 année de la canicule. Les foulées sont organisées l’après-midi. Alexandre Antropov, déjà vainqueur à 2 reprises souffre tellement de la chaleur qu’aussitôt arrivé, il se précipite dans les eaux de la Dure, sous les yeux effarés des organisateurs. A partir de cette date, la grande épreuve ne se déroulera plus que le matin.

*En 2000, erreur de parcours du motard qui ouvre la course. Quand il s’en aperçoit, seul le premier coureur le suit. Il s’arrête, prend le concurrent sur la moto et rattrape la tête de la course. Il le replace en première position que celui-ci gardera jusqu’à l’arrivée. Aucune réclamation n’est déposée. Tout est bien qui finit bien.
 

Autres modifications apportées à cette journée sportive :
 

  • des animations l’après-midi pour les enfants.

  • depuis 2017, une épreuve de marche nordique de 10 km.

  • enfin dernière nouveauté en 2018 : la course charcutière, qui en sera à sa 34ème édition sera rallongée à 10 km, sur une seule boucle, au sud du village.
     

Nous tenons à remercier tous les bénévoles qui pendant toutes ces années ont assuré la pérennité de cette manifestation sportive, sans oublier ceux qui hélas nous ont quittés après avoir été des fidèles défenseurs de cette belle cause sportive.

© 2015-2020 par FMN Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now